[Information] Les essais en Live chez Hybrid Life

SergeKara

Membre HybridLife Confirmé
3/1/19
31
25
140
41
Toulouse
Le fond de la discussion réside dans le fait qu'une grande majorité de compte rendus d'essais sont creux, sans grande plus value par rapport à toutes les informations qu'on peut trouver par soi-même dans la doc constructeur, et assez souvent truffés d'erreurs.
Comment en arrive-t-on là quand on a deux jours pour réaliser ces essais, ce qui devrait être largement assez pour ausculter un peu moins superficiellement les qualités de fabrication, mesurer les performances (on ne voit plus guère de chiffres de reprise et accélération, de distance de freinage, mesurés par les essayeurs de nos jours) ou l'habitabilité réelle ?

Un élément de réponse est qu'avec 4 à 6h d'essai en deux jours d'après ce que nous dit Parkerbol, sur disons 16h potentielles (une journée de travail=8h), le reste à se fader les messages, arguments et éléments de langage du constructeur, on voit bien que ce dernier ne place pas l'essayeur dans le meilleur des contextes pour approfondir objectivement son essai.

Ton parallèle avec les pseudos-conferences placement de produits me semble tout à fait pertinent, et on sait tous quel genre de dérives cela peut entraîner, dans le domaine médical par exemple.

Mon point de vue, probablement idéaliste, est que ces campagnes d'essai ne devraient pas se dérouler autrement que comme suit :
  • accueil des essayeurs avec présentation du véhicule par le constructeur (ce qui lui laisse toute latitude pour placer ses arguments et éléments de langage)
  • champ libre aux essayeurs pour essayer le véhicule sur 24, 36 ou 48H sur parcours variés, et temps nécessaire à prise de mesures rigoureuse
  • si le véhicule doit être partagé pendant une même période de temps par plusieurs essayeurs, que cela soit convenu et organisé à l'avance, de sorte qu'au sein de chaque équipe il puisse y avoir une répartition des sujets approfondis et donc une optimisation du temps disponible, avec une mise en commun à la fin
  • debriefing avec le constructeur pour le partage d'impressions et questions qui peuvent surgir à la lumière de l'essai
Pour ce qui est de la logistique, dans la mesure où le constructeur impose le lieu d'essai, je peux comprendre qu'il prenne en charge le billet d'avion.
En revanche, hôtel, resto, je ne vois pas vraiment pourquoi, si ce n'est pour, sous couvert de faciliter la vie des essayeurs, en faire des points de passage obligés avec l'organisation d'événements qui détournent l'essayeur de l'objet principal de son essai....
Ca reste une présentation presse que les site pro et les magasines présentent comme des "premiers essais" ou "prise en main", et non "essai détaillé" ou "essai complet" qui arrive plus tard et nécessite d'avoir la voiture plus longtemps.
Je suis d'accord, il est vraiment dommage que beaucoup d'articles répètent les poncifs du dossier presse, bien souvent manifestement sans les comprendre, et encore plus souvent sans les analyser (OK, c'est mieux que la version précédente, encore heureux, mais par rapport à la concurrence ?).
En revanche, pour donner une valeur de reprise ou de distance de freinage cohérente, il faut un peu plus que 2 jours sur une île. Pour avoir quelque chose de valable il faut au moins des outils de mesure, voire une piste d'essai.
 

Users who are viewing this thread