[Santé et Environnement] Reportage Arte sur l'énergie renouvelable

rqdb

Membre HybridLife Confirmé
28/3/17
307
108
440
71
Le livre de G. Pitron est très critiqué par les journalistes de l'émission "A contresens". Pitron n'aurait pas vérifié ses dires et ferait des erreurs, notamment à propos du travail des enfants dans les mines de Cobalt au Congo. A ce sujet, même s'il reste pas mal de zones d'ombre dans les enquêtes des auteurs de ce reportage, il semble assez évident qu'il n'y a pas d'enfants qui travaillent dans les mines industrielles là-bas, ces dernières représentant 80% de l'activité d'extraction du Cobalt, si mes souvenirs sont bons.
Quant à P. Bihouix, le fait qu'il classe le lithium parmi les métaux rares me fait un peu douter de sa crédibilité (j'ai bien écrit "un peu"). C'est tout de même une erreur à ne pas faire pour un ingénieur dont la spécialité est justement l'énergie.
Des erreurs, des approximations et des exagérations il y en a dans tous les rapports ou bouquins. De mon point de vue, je préfère que 80% des informations données soient justes et nous parviennent, plutôt que des informations potentiellement 100% justes et vérifiés qui n'arrivent jamais. Ce documentaire aura au moins le mérite de mettre les intéressés dans une quête d'informations complémentaires pour se faire leurs propres avis.
 

Astrix64

Membre HybridLife Confirmé
19/7/18
2 909
1 486
640
Je ne sais pas, en tout cas la réaction corrective, m'a déplu car elle comporte des informations fausses, aussi.
 

kamelie1706

Membre HybridLife Confirmé
30/8/16
512
339
640
46
Moi c'est le ton inquisiteur (l'interview de la responsable Engie fut particulièrement caricaturale ... perso j'etais aussi agacé que la personne d'Engie :-D ) et l'impression que l'on ne voulait mettre en avant que les "punch line" des experts me donnait rapidement l'impression qu'il fallait prendre toute information de ce reportage "avec des pincettes".

Le sujet ne m'aurait pas intéressé à la base (ce pourquoi je suis sur ce forum), je n'aurais même pas regardé jusqu'au bout ... par contre je suis sur que les accros aux théories complotistes en tout genre ont du prendre leur pied (mais en général ils se foutent royalement du sujet de fond en lui même car ce qui les interesse c'est principalement de dire "tous des salauds au même niveau sauf moi")
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 023
6 420
740
Luxembourg
100% d'accord @kamelie1706, je pense que les "journalistes d'investigation" portent une grande responsabilité dans la défiance globale actuelle. Autant on sait qu'il faut prendre les propos d'un politique avec des pincettes, au point que c'est devenu un sujet d'humour, autant les scientifiques ont été décrédibilisés ces dernières années sur de nombreux sujets par la représentation foireuse de leurs propos dans la presse. Tous les sujets sanitaires complexes (vaccins, nucléaire, OGM, pesticides, ondes électromagnétiques, COVID) ont été l'occasion de très nombreux articles polémiques où on met en avant une opinion minoritaire et/ou éloignée des faits, sans perspective, dans le but de faire du buzz et de l'audience. Ça a généré beaucoup d'anxiété inutile et nourri tous les complotismes...

Et maintenant on commence à ajouter les PHEV et l'énergie renouvelable à ma liste au-dessus....
 

kamelie1706

Membre HybridLife Confirmé
30/8/16
512
339
640
46
Je pense que chacun a un role a jouer et doit être crédible/responsable (valable pour chaque sujet):
- le politique doit decider pour le bien de la population qu'il/elle représente
- le scientifique doit travailler sur les faits (c'est d'ailleurs pourquoi il/elle pouvait facilement changer d'avis sur le COVID tous les jours ... vu qu'on savait peu de chose au début! L'erreur est de croire que le scientifique peut décider à la place du politique.) Ce que j'attend d'un scientifique c'est qu'il m'explique ses postulats/hypotheses de bases (et faire la difference entre ce qui lui semble avéré ou non) et les conclusions qu'il en tire. Je n'attend pas nécessairement qu'il m'explique comment il arrive à la conclusion sauf si mon intérêt est de développer mon expertise sur le sujet ... mais la on est plus du domaine de la vulgarisation. Vulgariser ne veut pas dire approximation .... plus le scientifique fait d'approximation, plus il se décrédibilise par définition. Une contre-vérité est par contre une faute majeure :-D
- l'industriel fournir des solutions
- le journaliste présente les faits ... ca ne me derange pas qu'il donne un avis si c'est clairement exprimé comme tel
- monsieur/madame tout le monde prend ses responsabilités en leur ame et conscience
- ....

Le fait que la parole politique soit décrédibilisée est un problème majeur en soit et pas du meilleur augure ...

Désolé pour mon quart d'heure philosophique ... j'ai pourtant fait des études scientifiques :emoticon-0130-devil:
 
Dernière édition:

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
3 046
1 259
640
Mont Saint Aignan
Malheureusement les scientifiques sont rarement de bon communicants et encore moins de bon vulgarisateurs; par contre effectivement les politiques ou décideurs devraient eux faire preuve de ces qualités; que dire des journalistes, qui trop souvent se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, avec une éthique pour le moins flou!! :sorry:
 

kamelie1706

Membre HybridLife Confirmé
30/8/16
512
339
640
46
C'est bien la que le binome scientifique/journaliste peut être intéressant ... encore faut il que les 2 jouent correctement leur roles. De meme que le binome politique/journaliste est interessant pour communiquer/expliquer les decisions ....
 

Users who are viewing this thread